20,00

Le 8 mars 1944, trois grenades sont lancées sur un détachement de soldats allemands rue Montlosier, à Clermont-Ferrand.

Les représailles sont immédiates et se poursuivront durant plusieurs jours : incendie, arrestations, condamnations à mort, déportations…

Une seule plaque commémorative concerne, sans le citer, cet attentat.

Invisible de la place, il faut contourner l’immeuble du 14-16 de la place de la Poterne et lever bien haut la tête pour la voir, dans l’angle de la rue Claussmann et de la rue Beauregard.

Elle ne donne aucune indication sur l’acte de résistance qui a précédé et elle reste partielle sur la riposte allemande, y compris sur l’incendie qui n’a pas touché un, mais au moins deux immeubles ce soir-là.

Un porte-drapeaux mural demeure pourtant encore accroché, témoin d’un temps où l’événement était sans doute encore commémoré…

Categories: .

Description

Ecrit par Vanessa Michel 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’attenta de la Poterne …”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *